Antibes ›

Publié le  - 6
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
illustration gendarme
Photo AFP
Partager

L'homme a été interpellé mercredi soir à Antibes en flagrant délit. 

Certains ne sont décidément jamais à court d’idées. Surtout lorsqu’il s’agit de gagner de l’argent. En témoigne le parcours de l’homme interpellé, mercredi soir, en flagrant délit. Arrêté parce qu’il n’a pas su... s’arrêter à temps.

Pourtant sa technique semblait bien rodée. D’abord, il contacte des commerçants en se présentant comme membre de la gendarmerie nationale. Mises en confiance, ses futures proies écoutent son discours. L’individu leur propose des encarts publicitaires dans deux revues touchant les militaires : L’écho du képi et L’uniforme.

Sauf que… le premier titre n’a jamais fait appel aux services de cet homme. Et que la seconde publication n’existe plus.

Au moins vingt-cinq victimes

Des informations que les commerçants ignorent, naturellement, lorsque l’escroc les rencontre pour finaliser la transaction.

Après avoir déboursé entre 150 et 1 000 euros pour ces "encarts publicitaires", les victimes ne verront jamais leur enseigne apparaître dans ces deux gazettes.

Placé en garde à vue, l’homme n’est pas plus gendarme que Napoléon n’était Ch’ti. Il aurait déjà escroqué vingt-cinq personnes. Le commissariat invite les autres victimes à se signaler auprès de la brigade financière. Une bien mauvaise pub pour celui qui tentait d’en vendre...

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
24/11/2015 à 23h41 | 1

Et il risque quoi sinon rien.

24/11/2015 à 22h30

Tunis pleure

24/11/2015 à 11h33

mdr trop con les jambons

23/11/2015 à 23h03

Dans un premier temps il passe un coup de fil et il raconte sa salade bien élaboré en miroitant même des avantages auprès des gendarmes une fois qu'on y adhére.

23/11/2015 à 22h08

engagez vous qu'il disaient....pauvre des naoutre...

23/11/2015 à 21h07

Napoléon n'était pas Ch'ti??? Il était pourtant originaire de Lille... de Beauté...

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.