Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Partager

Toi, tu crois que tu es une bonne menteuse, mais tu peux te trahir aussi... » Naïma Ben M'Barek, la soeur de Jamila Ben M'Barek, 47 ans, condamnée à vingt-cinq ans de réclusion criminelle à Nice pour complicité dans l'assassinat de son mari Lord Anthony Ashley-Cooper, 66 ans, comte de Shaftesbury, le 5 novembre 2004 à Cannes, ne croyait pas si bien dire.

Elle est venue de Suisse rendre visite à sa soeur au parloir de la maison d'arrêt de Nice, le 31 mars 2005, alors que le corps de la victime n'a pas encore été découvert dans une décharge publique du vallon de la Rague à Théoule-sur-mer.

Les deux femmes pleurent et s'étreignent longuement puis elles vont converser une bonne demi-heure. Elles ignorent un détail capital : le juge d'instruction a fait « sonoriser » le parloir, c'est-à-dire qu'il a placé un magnétophone susceptible d'enregistrer les propos des protagonistes.

Chuchotements...

Cette conversation, le président de la cour d'assises d'appel d'Aix-en-Provence, Patrick Vogt, a décidé de la faire écouter publiquement hier à la cour et aux jurés. On y entend Jamila Ben M'Barek qui confie à sa soeur, dans un chuchotement, qu'elle a bien donné 150 000 euros cash à son frère Mohamed, auteur du « contrat » par étranglement contre son mari.

Il ne s'agit que de chuchotements, mais accablants pour l'accusée parce qu'ils laissent à penser qu'elle est complice et veut exclure tout caractère crapuleux et prémédité au meurtre d'Anthony...

Mes Franck De Vita et Gérard Bismuth ferraillent deux heures durant avec la partie civile incarnée par Me Philippe Soussi, mais les jurés ont comme l'impression qu'on veut leur faire prendre des vessies pour des lanternes.

Toute la matinée, à travers les lectures du président Vogt, ils ont eu droit aux diverses versions, approximations, contradictions et mensonges grossiers de Mohamed Ben M'Barek qui a dit tout et son contraire au fil des auditions pour tenter de se disculper.

Il a crié très fort pour protester de son innocence mais, comme le souligne l'avocat général Joaquim Fernandez, les chuchotements sont parfois plus éloquents...

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Les dernières vidéos

La vidéo est momentanément indisponible, veuillez nous en excuser.


Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    76%
  • Non
    24%

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.