Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
La démolition du Balmoral a démarré fin décembre. Il ne reste que les cloisons et les façades, grignotées peu à peu par une pelle croqueuse.
Photo Franz Chavaroche
Partager

Il y a toujours des travaux en cours quelque part à Monaco... et l'hôtellerie n'échappe pas à la règle. Fermetures, ouvertures, rénovations, les hôtels sont en mutation. Un ouragan pour la « petite » frange de bâtiments : 17 hôtels qui représentent 2 773 chambres.

À l'Hermitage, on creuse une salle de conférences avant de démarrer la surélévation de l'aile Midi, pour ajouter de nouvelles chambres. Au Fairmont Monte Carlo, le septième étage, fermé depuis plusieurs mois se prépare à recevoir un nouveau restaurant et un spa grand luxe. Livraison avant l'été.

Fermé avec remous en décembre 2007, le Mirabeau, propriété des frères Barclay opère lui aussi une mutation pour devenir une résidence hôtelière.

Enfin le marché des trois-étoiles gagne en modernité.

Après le Novotel ouvert en octobre 2007 à Monte-Carlo, le Ni Hôtel à la Condamine (voir encadré) s'ajoute aux effectifs.

À l'autre extrémité, la refonte de l'hôtellerie sonne le glas aussi de certains établissements. Le Balmoral est détruit ces jours-ci. Et le Terminus, fermé avant les fêtes de fin d'année, devrait connaître le même sort dans quelques semaines...

Tout doit disparaître ! Mot d'ordre de la SBM pour fait revivre l'hôtel Balmoral, racheté il y a plus de trois ans. La démolition a démarré fin décembre. Tout l'intérieur a été démonté et vidé. Il ne reste que les cloisons et les façades. Ces dernières sont peu à peu bardées pour éviter les projections au passage de la pelle. Un engin « croqueur » qui va grignoter petit à petit les murs de l'hôtel.

Le travail le plus long sera d'évacuer les matériaux, triés sur place et envoyés vers différentes zones de recyclage « dans ce chantier HQE » assure Daniel Lambrecht, directeur construction, technique et environnement de la SBM. « Une démolition par implosion aurait causé trop de poussière pour l'environnement ».

Les plus belles pièces du vieux Balmoral (radiateurs décorés, garde-corps en fonte) ont été conservées. Les garde-corps trouveront leur place sur la nouvelle façade. Les radiateurs serviront pour d'autres établissements de la SBM.

Les résidences de l'Hermitage

La deuxième étape sera la plus inventive. Tout d'abord, le sol va être creusé pour y enfouir deux niveaux de parkings. Puis démarreront les travaux du futur bâtiment. Objectif : faire du Balmoral, les Résidences de l'Hermitage. Huit appartements de prestige d'environ 300 m2 chacun. Le plus beau, penthouse, fera 634 m2 et sera équipé d'une piscine privative.

« Après une réflexion de deux ans, nous avons positionné ce nouvel établissement sur une résidence hôtelière avec de nombreux services » explique Bernard Lambert, directeur général de la SBM.

La facture du bâtiment sera classique, avec une façade au cachet Belle Époque « car il est visible de toute la principauté, avec l'Hermitage a coté il fallait rester dans un cadre classique ». Les deux bâtiments devraient être reliés par un tunnel de verre, pour permettre au personnel de l'Hermitage de servir les clients des futurs appartements.

C'est Alain-Charles Perrot, architecte spécialiste des monuments historiques (qui avait déjà oeuvré pour la réfection de la salle Garnier) qui suivra la construction. À l'intérieur, le curseur s'est porté sur le contemporain pour chacun des huit appartements, avec un « mariage du passé et du présent ».

Quatre doubles niveaux pour repartir les appartements, dont beaucoup de duplex. La hauteur d'origine du bâtiment de 68,5 mètres ne changera pas, autant que les 1 126 m2 d'emprise au sol. L'entrée restera avenue de la Costa. Un grand chantier pour que les résidences de l'Hermitage accueillent leurs premiers pensionnaires, fin 2010.

Balmoral : l'heure de la déconstruction

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.