Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Alexandra Coletti visait un top 20 : objectif atteint pour la skieuse monégasque en super combiné.Photo COM
Partager

Les athlètes monégasques en lice pour ces XXIes Jeux Olympiques d'hiver (qui se terminent demain dimanche) ont tenu la dragée haute lors de cette importante échéance. Au Canada, ils n'étaient que trois à s'aligner dans des disciplines aussi rigoureuses comme le ski alpin et le bobsleigh. Si les plaisirs glacés sont au rendez-vous, contraintes et investissement de tous les instants sont très importants et requièrent une condition physique et morale peu communes.

Dévaler une piste de ski à plus de 120 km/h ou descendre en bob à près de 150 km/h n'est pas donné à tout le monde. Qui plus est dans ce contexte particulier, avec la - très - forte pression des J.O. sur les épaules à assumer.S.A.S. le Prince Albert II l'avait souligné : « Être le premier n'est pas forcément une priorité, mais exiger le meilleur de soi est déjà une victoire en soi. » Alexandra Coletti, Patrice Servelle et Sébastien Gattuso auront suivi au mieux les propos du Souverain, en défendant donc avec grande fierté et honneur les couleurs de la Principauté, faisant aussi briller le sport monégasque, loin, très loin du Rocher. Rendez-vous à présent à Sochi (Russie) en 2014.

Alexandra Coletti sur la bonne pente

Il y a quatre ans, à Turin, elle découvrait pour la première fois l'ambiance des Jeux. Aujourd'hui, à l'heure du bilan, Alexandra Coletti a fait une belle progression. Plus mature, plus sereine (« J'ai abordé les choses différemment » , confie-t-elle), Alexandra a atteint son objectif en rentrant dans les 20 premiers en super combiné, avec une très belle 19e place. La descente (24e place) et le super G (25e) auraient pu lui apporter encore quelques très belles surprises si elle n'avait pas commis des erreurs. Mais sur la piste de Creekside (pas évidente du tout), dans les différentes épreuves de vitesse (sa spécialité), Alexandra s'est montrée à son aise. Le bilan est donc positif (sa sortie de piste dans le slalom géant étant à mettre entre parenthèses). « Je suis contente dans l'ensemble. Je me suis battue et j'ai eu de bonnes sensations. » Alexandra s'est sentie « beaucoup plus libérée qu'à Turin où j'étais plus renfermée. Aujourd'hui, je suis heureuse, j'aime ce que je fais. J'ai juste pensé à me libérer quand j'étais en piste, me faire plaisir. Et c'est ça qui paie. » Aux prochains Jeux, elle aura 30 ans : « Le bon âge pour la vitesse, j'aurais plus d'expérience aussi. » Elle affiche des ambitions de battante : « J'espère repartir pour un cycle de quatre ans, j'en ai vraiment envie. »

Bobsleigh : 1re manche fatale...

Patrice Servelle (3e participation aux J.O. d'hiver) et Sébastien Gattuso (2e participation) caressaient le secret espoir d'améliorer la 12e place obtenue par le bob à deux Monégasques à Turin en 2006. Le défi était de taille. Sur la piste très difficile et technique de Whistler (tracé qui a fait et continue à faire couler beaucoup d'encre dans le milieu pour sa vitesse extrême et ses risques énormes), les bobeurs « rouge et blanc » peuvent nourrir, au final, quelques regrets. La faute à une première manche dont l'erreur d'embarquement au départ a laissé des traces (plusieurs dixièmes perdus), moralement parlant aussi. « Il ne faudra pas courir derrière le résultat, mais essayer de le préserver », avait confié le pilote Patrice Servelle. Difficile dans ces conditions de recoller au mieux. Compte tenu des résultats lors des entraînements officiels (8e et 9e positions notamment), un top 15 semblait envisageable. La 19e place qu'ils ont signée est tout de même honorable (sur 30 concurrents).

Pour Patrice et Sébastien, Vancouver 2010 marque aussi la fin d'un chapitre olympique : ils ne seront à coup sûr pas de la partie dans quatre ans. Mais la relève semble déjà être assurée du côté du bob monégasque.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.