Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Des bornes à écran tactile permettent de trouver l'itinéraire pour se rendre sur une tombe.Photo Marc Mehran
Partager

Pour cette Toussaint, l'innovation marque ce week-end, au cimetière de Monaco, avec la mise en place de trois bornes interactives aux entrées du site. Unique cimetière de la Principauté, de deux hectares, détenant 6 000 tombes, où reposent plus de 23 000 défunts, désormais tous recensés par un système de géolocalisation.

Comment ça marche ? Le visiteur arrive devant la borne et se familiarise avec l'écran. Recherche simple, clavier tactile pour taper le nom. En un clic, la localisation de la tombe apparaît et le circuit le plus rapide pour s'y rendre clignote sur un plan fléché. Même la distance (importante dans ce vaste cimetière) est indiquée. Pour confirmer le déplacement (et éviter de se tromper !) une photo de la tombe et les informations sur le défunt sont notifiées.

« C'était une course contre la montre, mais deux bornes seront opérationnelles ce week-end de Toussaint », affirme François Cesari, directeur de la Société monégasque de thanatologie (SoMoTha). La troisième sera tout prochainement installée.

Bientôt sur le web

Un petit GPS en quelque sorte. « Les visiteurs ont besoin de repères dans ce cimetière, dont les tombes les plus récentes datent de 1870 », estime Jean-Luc Puyo, chef des travaux de la mairie de Monaco. L'installation a coûté 60 000 euros : les bornes, le site internet et la tache de référencement organisée par Geo Data, société qui a notamment fait un travail similaire, en France, au cimetière de Clamart.

Aux entrées, les bornes informent également des informations pratiques sur le règlement du cimetière. Elles fonctionnent, Principauté oblige, en quatre langues : Français, Anglais, Italien et Espagnol. Les intéressés pourront toujours se servir des bornes afin de se recueillir sur les tombes de Folon ou Josephine Baker, illustres occupants du site monégasque.

Dans quelques semaines, l'énorme base de données du cimetière de Monaco sera aussi disponible sur le site internet de la mairie. Une façon de préparer sa venue sur la tombe d'un défunt... avec le plan en poche !

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.