Cannes ›

Publié le  - 17
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
A8
(Reporter Mobile/Vanessa Vanessa)
Partager

Une voiture tractant un van avec des chevaux s'est renversée ce samedi après-midi sur l'A8, au niveau de Cannes La Bocca dans le sens Italie-France.

Pour une raison indéterminée, le convoi s'est couché seul sur la chaussée, trois chevaux ont été blessés, avec des fractures aux pattes.

Le véhicule, immatriculé en Suisse, rentrait d'un concours à Cagnes-sur-Mer.

Jusqu'à 6 km de bouchon

Si aucune blessé n'était à déplorer, les animaux ont été secourus par les pompiers et l'aide d'un médecin vétérinaire sur la bande d'arrêt d'urgence.

Ces trois chevaux ont été évacués sur une clinique spécialisée à Cagnes, dont l'un avait besoin de soins d'urgence.

Deux voies de circulation ont été neutralisées, on a compté jusqu'à 6 km de bouchon vers 16 heures.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
18/10/2015 à 18h44

Quand on pense au nombre de kilomètres que font les chevaux de course toute l'année dans des vans ou des camions plus ou moins bien équipés ! C'est faire peu de cas du bien-être qu'on est en droit d'attendre d'un propriétaire envers un animal de cette qualité...

18/10/2015 à 13h47

Pauvres bêtes ils vont surement les euthanasier .

18/10/2015 à 09h40 | 3

Pour répondre à l'inquiétude de nombre de vos lecteurs, merci de nous tenir au courant du devenir de ces malheureuses bêtes.

18/10/2015 à 09h24

Il faut y aller pour se retourner avec une 3 cv...

18/10/2015 à 07h46

Pauvres chevaux, j'espère qu'il existe de nos jours une autre alternative que l'euthanasie. Quant aux causes de l'accident, peut-être l'éclatement du pneu a-t-il déséquilibré le van qui, en se couchant, a entraîné le véhicule ?

17/10/2015 à 22h27

Laura : quand un pneu éclate, la voiture ne se couche pas automatiquement. Ou alors c'était un deux roues ? Bref... Pauvres chevaux qui vont finir à l'abattoir à cause d'un type qui a voulu prendre l'autoroute avec 3 chevaux dans son van

17/10/2015 à 21h51

Pour un cheval ,on ne parle pas de pattes mais de jambes !!!!

17/10/2015 à 20h51

fractures aux pattes ( JAMBES ) c'est terminé pour eux ........TRISTE

17/10/2015 à 20h41

Ils roulent comme des fous. Pauvres chevaux euthanasiés ....

17/10/2015 à 20h20

moi je n'ai rien vu ,rien entendu !!! je ne sais même pas ou l'accident c'est produit ...alors je ne fait pas de commentaires de commérages....pauvre bêtes,je ne sais pas si la medecine veterinaire a fait des progres en ce qui concernne les pattes cassés ..avant c'était l'euthanasie ???

17/10/2015 à 20h10

Pauvres bêtes ...

17/10/2015 à 20h04

Quand on les voit roulé avec leur van ...on se dit que c'est chercher les problèmes. .!!

17/10/2015 à 19h36

J'espère que les chevaux pourront être sauvés.

17/10/2015 à 18h58 | 1

Si on ne les voit plus sur les champs de courses, c'est qu'ils auront été incorporés à des raviolis!

17/10/2015 à 18h32

De plus, le chauffeur ne roulait pas comme un con ou trop vite mais un pneu a éclaté, le Jeep s'est donc couche entraînant avec lui le van contenant les 3 chevaux

17/10/2015 à 18h15 | 1

quelle imprudence! pauvres chevaux,fini les courses pour eux ,j'oses espérer qu'ils ne seront pas (endormis pour toujours)

17/10/2015 à 17h54 | 3

Ils seront achevé, c'est triste ! Qu'elle idée de mettre trois chevaux, et surtout de rouler sur autoroute (sûrement à 110)

17/10/2015 à 17h19

Ce genre de van est dangereux : un cheval, deux à la rigueur et il faut qu'ils soient calmes mais trois !?

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.