“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les robes de la princesse Grace exposées en Normandie

Mis à jour le 29/04/2019 à 10:54 Publié le 29/04/2019 à 11:00
A Granville en fin de semaine dernière, le prince Albert II a été le premier visiteur de cette exposition consacrée à sa mère.

A Granville en fin de semaine dernière, le prince Albert II a été le premier visiteur de cette exposition consacrée à sa mère. Photo Gaëtan Luci/Palais princier

Les robes de la princesse Grace exposées en Normandie

Le prince Albert II s’est rendu en Normandie, au musée Christian Dior, où jusqu’en novembre seront présentées plusieurs tenues iconiques de sa mère, signées par la maison de couture.

On la surnomme la "Monaco du Nord". Si Granville n’est pas au bord de la Méditerranée mais de la Manche, la Principauté et la ville normande ont plus d’un point commun. Jeudi, le souverain y a inauguré l’exposition "Grace de Monaco, une princesse en Dior".

Un projet voulu à l’occasion du quatre-vingt-dixième anniversaire de naissance de sa mère cette année, présenté à la villa Les Rhumbs, qui fut la demeure de famille du couturier Christian Dior.

Un lien entre Monaco et Granville

L’idée est venue en 2015 alors que le souverain effectuait une visite à Granville, dans le souvenir de ses aïeuls.

En effet, Jacques de Matignon en 1715, était gouverneur de Granville quand il s’unit avec Louise-Hyppolite Grimaldi, fille d’Antoine 1er de Monaco. Ce dernier n’ayant pas de fils alors, Jacques de Matignon prend le nom de son épouse et devient le prince Jacques 1er de Monaco.

Le lien se tisse alors entre la Principauté et la cité balnéaire normande. Un lien que le prince Albert II a honoré en se rendant à trois reprises dans la région ces dernières années.

Un lien renforcé avec cette exposition qui présente 90 tenues de la princesse Grace réalisées par la maison Dior.

Des ses fiançailles, Grace Kelly fut, en effet, une des égéries pendant près de trente ans jusqu’à devenir en 1967, la marraine de la griffe Baby Dior.

Cette collection de robes, présentée à Granville jusqu’au 17 novembre est complétée par des documents et images d’archives, qui jalonnent l’exposition, issus des collections du Palais princier.

Le projet met en avant l’indéfectible lien entre la princesse et la maison de couture, dont elle fut une des égéries dès ses fiançailles avec le prince Rainier.
Le projet met en avant l’indéfectible lien entre la princesse et la maison de couture, dont elle fut une des égéries dès ses fiançailles avec le prince Rainier. Photo Gaëtan Luci/Palais princier
Le souverain a été guidé dans l’exposition par sa commissaire, Florence Müller.
Le souverain a été guidé dans l’exposition par sa commissaire, Florence Müller. Photo Gaëtan Luci/Palais princier

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct