“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Venez assister à la conférence de Patrick de Carolis à la Maison de France à Monaco

Mis à jour le 15/04/2019 à 08:36 Publié le 15/04/2019 à 10:00
L’ancien président de France Télévisions s’exprimera sur le rôle du service public dans la culture.

L’ancien président de France Télévisions s’exprimera sur le rôle du service public dans la culture. Photo Jean-Sébastien Gino-Antomarchi

Venez assister à la conférence de Patrick de Carolis à la Maison de France à Monaco

Dans le cadre de son cycle "Culture et Francophonie", la Maison de France accueillera Patrick de Carolis, jeudi 18 avril à 18h30.

Le journaliste et écrivain interviendra sur le thème "Le service public a-t-il trahi la culture?"

Un sujet sensible sur lequel l’ancien président de France Télévisions, de 2005 à 2010, livrera ses éclairages.

"Je pense que l’État se doit d’avoir une politique culturelle parce que la culture va créer les conditions du vivre-ensemble et permettre que chaque individu puisse se révéler et avoir une identité différente complémentaire. La culture, c’est ce qui va permettre à chacun de ne pas être un petit soldat en uniforme mais quelqu’un qui a une pensée autonome", écrit-il dans un propos pour introduire son rendez-vous en Principauté.

Dans le cycle infernal de la course à l’audience face au privé, il donnera son sentiment sur la mission culturelle du service public et son évolution au cours des dernières années.


Savoir +
Conférence de Patrick de Carolis jeudi 18 avril à 18h30 à la Maison de France.
Entrée : 10 euros, 5 euros pour les membres des associations de la Maison de France. Gratuit pour les moins de 26 ans.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct