Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
L'augmentation de la température en mer et s - 31140474.jpg
L'augmentation de la température des eaux côtières dynamise le cycle de virus et bactéries qui se retrouvent dans la chaîne alimentaire de l'homme, notamment dans les poissons et coquillages.François Vignola
Partager

L'augmentation de la température des eaux côtières dynamise le cycle de virus et bactéries qui se retrouvent dans la chaîne alimentaire de l'homme, notamment poisson et coquillages.

Des virus et bactéries d'origine marine vivent sur le littoral y compris celui du Var, des Alpes-Maritimes ou de l'Hérault

"L'augmentation de la température des eaux côtières de 0,5 °C, dynamise leur reproduction. Ils sont donc de plus en plus présents dans la chaîne alimentaire de l'homme par l'intermédiaire des coquillages et des poissons", explique Jean-François Guégan, directeur de recherche l'IRD de Montpellier, qui a présidé la partie santé du Plan national d'adaptation au changement climatique.

"Des cas de gastro-entérites ont été observés sur la côte Atlantique, chez des gens qui avaient consommé des fruits de mer. Mais il y a eu aussi des cas d'infection dus à des blessures survenues en ouvrant des huîtres".

Alerte aux tiques

La piqûre des tiques peut provoquer la maladie de Lyme entraînant des problèmes dermatologiques et neurologiques.

Cet arthropode est sous surveillance car le changement climatique peut modifier sa zone de vie.

Il aurait tendance à s'étendre à travers la France et le changement climatique contribuerait à cette évolution.

Les agents du parc national de Port-Cros et Porquerolles sont invités à signaler sa présence dès qu'ils en repèrent.

Attention aux coups de chaud

Humidex. Ce n'est pas le nom d'un produit qui absorbe l'humidité ou d'un médicament.

C'est un indice qui permet de mesurer le ressenti de la chaleur.

Celui-ci est amplifié par l'humidité.

"C'est exactement le même principe que le vent, qui en hiver, donne la sensation qu'il fait plus froid que ce que le thermomètre indique", explique Nicolas Martin, maître de conférence à l'Université de Nice Sophia-Antipolis.

Sur la Croisette à Cannes, par exemple, en plein été, les estivants pourraient avoir la sensation de se trouver en plein milieu du Sahara.

Il pourrait faire 32 °C de température maximale en moyenne (projection pessimiste pour la fin du siècle) avec 70 % d'humidité relative (humidité fréquente en bord de mer).

Dans le Sahara il fait 45 °C et 10 % d'humidité relative. Dans un cas comme dans l'autre, l'indice Humidexest de 45.

Cette sensation sera une gêne plus ou moins forte selon les individus, avec des répercussions sur la santé.

Or, les étés caniculaires vont se multiplier, estime le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Et les coups de chaleur aussi.

Phénomène d'adaptation

D'autant qu'ils seront associés à d'autres phénomènes, estime Rémy Slama, responsable de l'équipe Épidémiologie environnementale à l'université de Grenoble : "Par exemple l'émission de particules en suspension lors des incendies, dont les effets sanitaires s'ajoutent à ceux de la canicule. De tels événements risquent d'être plus fréquents. Les épisodes de canicule surviennent parfois en même temps que les pics d'ozone, un gaz irritant pour les poumons."

Fièvres, malaises, déshydratation, problèmes cardio-vasculaires et décès font partie des conséquences des vagues de chaleur, en particulier sur les individus les plus fragiles, parmi lesquels les personnes âgées.

Toutefois, relativise Rémy Slama, "une température de 30 °C tue moins aujourd'hui que dans les années 1970 car il y a un phénomène d'adaptation des sujets et de la société à la canicule. Cela s'explique probablement par divers mécanismes qui se mettent en place : la solidarité, l'acquisition de certains réflexes pour se rafraîchir, l'aménagement de l'habitat, etc".

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Les dernières vidéos

La vidéo est momentanément indisponible, veuillez nous en excuser.


Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    52%
  • Non
    48%

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.