Publié le  - 16
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Un homme passé à tabac jusqu'au « trauma » c - 30768936.jpg
La victime a été rouée de coups devant sa résidence aux Pleiades. Son fils, Alexandre, 23 ans a souhaité témoigner pour que ce qui est arrivé à son père ne reproduise plus et pour qu'il puisse mener une vie plus sereine.S. Ch. et DR
Partager

Patrick C., 53 ans, aurait été roué de coups au quartier des Pleïades, par un groupe de jeunes. Il a perdu l’usage de la parole et de l’écriture. Depuis quatre ans, il alertait les forces de l’ordre

"L'hémorragie s'est arrêtée. Aujourd'hui, il a un œdème qui appuie sur la zone qui sert à parler", explique Alexandre, 23 ans, encore sonné par ce dramatique épisode.

Son père, Patrick C., 53 ans, toujours hospitalisé hier, a été victime d'un tabassage en règle début octobre, qui lui a fait perdre l'usage de la parole et de l'écriture. Ou quasiment. "Comme un bébé, il n'arrive à dire que quelques mots : oui, non, tête, ici, là…"

Son état actuel l'inquiète terriblement.

"Il est traumatisé. Très nerveux. Avec le médecin et l'assistante sociale, ça va, mais il a peur des personnes qu'il ne connaît pas."

Les médecins lui ont octroyé 15 jours d'ITT (interruption temporaire de travail).

"Frappé au visage, poings fermés"

L'effroyable scène se serait déroulée devant l'immeuble des Pléiades, bâtiment A, alors que la victime sortait les poubelles.

Aux environs de 20 h, selon Alex, qui a croisé les informations obtenues. C'est alors qu'une bande de jeunes lui serait tombée dessus.

"Ils devaient être entre 6 et 10 - mon père dit "10"-, de 18 à 25 ans. Ils ont frappé mon père au visage, poings fermés, pendant de longues minutes".

La suite, il ne la connaît pas bien. Les faits se seraient déroulés le lundi 5 octobre mais ce n'est que le samedi suivant, le 10, que lui et sa sœur ont été alertés.

"Il a agonisé plusieurs jours"

"Ce samedi-là, c'était l'anniversaire de ma sœur. Mon père l'a appelée, mais il n'arrivait pas à parler, à prononcer "Bon anniversaire". Ce n'était pas normal. On s'est précipité chez lui. Il transpirait et se tenait la tête. Il a dit "Boum, Boum, tête". On a appelé les pompiers et le SAMU, qui nous ont expliqué que si on n'avait pas été là, le lendemain, il serait sans doute mort. En fait, il agonisait depuis plusieurs jours."

Menacé de mort?

Le diagnostic d'une agression a vite été établi d'autant que ce n'est pas la première fois que Patrick C., sert de "punching-ball", explique Alex.

La victime a alerté les forces de l'ordre pendant au moins… quatre ans et estimait avoir été menacée de mort. 

"Régulièrement, je le voyais avec les coudes et les genoux en sang. Une autre fois avec un hématome de 20 cm à la cuisse. En 2013, il a eu le poignet cassé. Il m'a expliqué avoir été projeté contre une voiture aussi. On le provoquait quand il était chez lui en lui lançant des bouts de parpaings sur le volet roulant de la fenêtre, au 1er étage".

Si l'identité du ou des présumé(s) agresseur(s) n'ont pas été établies, Alex a mené sa petite enquête: "Il a sans doute été pris à partie par des personnes connues dans le quartier et l'immeuble. Ils terrorisent tout le monde et ont pris l'habitude de mettre le feu aux boîtes aux lettres et aux sonnettes."

Patrick doit maintenant faire l'objet de soins particuliers pour tenter de retrouver une diction correcte, puis, surtout déménager. Une urgence vitale.

Le CCAS et le bailleur social, Var-Habitat, s'activent pour lui trouver un nouveau logement.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
21/10/2015 à 14h05

2017 vite

21/10/2015 à 07h06

malheureusement pour que les choses bougent il fait se faire tabasser. Sinon temps qu il n'y a pas eu agression personne peut rien faire pffff

21/10/2015 à 04h22

Les forces de l'ordre sont trop occupées à mettre des PV aux automobilistes, cachés dans leur voiture radar!!! Rétablir l'ordre n'interesse personne, et les juges relachent immédiatement les voyous. Seule solution : milices citoyennes. On ne peut plus compter sur la police ou la gendarmerie.

20/10/2015 à 19h57 | 1

2017

20/10/2015 à 18h51

Et la police ne se déplacer pas pour quel raison ? Occuper à contrôler d automobiliste sûrement

20/10/2015 à 17h37

Que la police fasse son boulot et en espérant que Mme Taubira ne passe pas par là pour leurs trouver des circonstances atténuantes ... Aucunes pitié pour ces lâches, si rien est fait par les autorités, la vengeance sera bientôt de retour ...

20/10/2015 à 15h57

Celà, c'est passé Où ??? exactement.... La ville, le village.... département ???? Merci Cordialement

20/10/2015 à 14h50 | 1

On va y arriver à faire justice soi-même si l'état n'est plus capable d'assurer la sécurité des citoyens. Bon courage et bon rétablissement à cette victime de la lâcheté de voyous sans repère et sans morale !

20/10/2015 à 14h33 | 1

C'est ça le Vivre Ensemble !!! Pauvre France !!!

20/10/2015 à 14h25

Et oui Marine va arriver avec sa cape bleu blanc rouge et arrêter tout les malfrats de France car c'est Superwoman ! Sérieusement tu peux mettre Pierre Paul ou Jacques au pouvoir il y aura toujours des personnes malhonnête et mal attentionné ....

20/10/2015 à 14h24

encore des laches ....2017

20/10/2015 à 12h50

Taubira fera le nécessaire pour que ces jeunes soient relâches !!!!

20/10/2015 à 12h18 | 3

Oui vivement 2017 , on t'attends marine

20/10/2015 à 12h09

Ça ne devrait quand même pas être trop compliqué de retrouver les auteurs de cette lâche agression... Au boulot les gendarmes !

20/10/2015 à 11h53

Et la Police s'active aussi j'espère, les voisins ??? sans aller l'aider physiquement (vu le nombre), ont ils été le soutenir durant ces 4 ans, ont-ils déposé des mains courantes ? A quand les milices dans les quartiers pour retouver un peu de sérénité ?, A quand l'enfermement systématique des piètres personnes capables de frapper en bande ?

20/10/2015 à 11h45 | 3

encore des courageux. Vivement 2017

Les dernières vidéos

La vidéo est momentanément indisponible, veuillez nous en excuser.


Le vote
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
La lutte contre le réchauffement climatique est-elle pour vous une priorité?
  • Oui
    76%
  • Non
    24%

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.