“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Côte d’Azur labellisée Capitale French Tech

Mis à jour le 03/04/2019 à 21:49 Publié le 03/04/2019 à 18:30
Les deux coprésidents de la French Tech Côte d’Azur entourant Cédric O, le secrétaire d'Etat chargé du numérique.

Les deux coprésidents de la French Tech Côte d’Azur entourant Cédric O, le secrétaire d'Etat chargé du numérique. (Photo D.R.)

La Côte d’Azur labellisée Capitale French Tech

Fini les Hubs et les Métropoles. Bienvenue aux Communautés et Capitales French Tech dévoilées ce matin par la Mission French Tech à Paris. Bonne nouvelle, le territoire azuréen est les deux. Et Toulon est également labellisée Communauté French Tech.

La Côte d’Azur, Capitale French Tech et Toulon, Communauté French Tech: ça sonne bien.

Et ça sonne d’autant mieux que c’est à Paris que la décision a été prise. La Mission French Tech a annoncé ce matin les 13 Capitales et 38 Communautés labellisées pour trois ans renouvelables en présence de Cédric O, le tout nouveau secrétaire d'Etat chargé du numérique, et de Kat Borlongan, directrice de la mission French Tech. Ces Capitales et Communautés viennent remplacer les Métropoles et les Hubs de la French Tech première version.

Après avoir positionné la France sur la carte mondiale de la tech, la French Tech veut relancer cette dynamique et faire de l'Hexagone l’un des meilleurs écosystèmes au monde pour démarrer, faire grandir et accélérer les startups. L’idée étant, cette fois, de placer les entrepreneurs au cœur de l’initiative.

Smart région

La French Tech Côte d’Azur qui avait répondu en décembre à l’appel à projets de relabellisation des territoires French Tech décroche à la fois le label de Capitale et de Communauté French Tech et se voit rebaptisée French Tech Riviera Région Sud. Les Communautés qui reçoivent la distinction de Capitale sont en effet celles qui sont en plein envol, avec une grande diversité de startups sur leurs territoires.

La Côte d'Azur n'est la seule à s'être distinguée aujourd'hui; c'est la région tout entière, s’enthousiasme Eric Léandri (Qwant) coprésident avec Cédric Messina (My Coach) de l’association. «Sud-Paca compte désormais, outre la French Tech Riviera Région Sud, une autre Capitale, Aix Marseille French Tech, et deux Communautés: French Tech Toulon Région Sud et Grande Provence (Avignon).» 

Pour Toulon, cette labellisation est une nouvelle concrétisation des actions menées depuis plusieurs années par la Métropole Toulon Provence Méditerranée et le résultat d'un travail partenarial avec tous les acteurs du territoire. 

Les quatre écosystèmes régionaux seront, pour la première fois, unis derrière une ambition commune: mieux chasser en meute et faire gagner les startups du territoire.
«Il est essentiel d’exister sur la carte numérique française, souligne Cédric Messina. Être à nouveau labellisés matérialise et renforce l’unité de notre territoire. Une de nos grandes fiertés est d’avoir été soutenus par tous les territoires et institutions: CCI Nice Côte d’Azur, UPE06, Région… Cette labellisation est aussi la reconnaissance de l’organisation que nous avions mise en place à Nice, Sophia Antipolis, Cannes et Grasse. Maintenant, on a trois ans pour s’organiser au niveau national et international, afin de créer un écosystème fertile, d’aider les startups en hypercroissance.»

Feuille de route

Créer de la valeur, de l’emploi, passer d’un territoire de startups à un de scaleups. La feuille de route, résolument tournée vers les entreprises, est ambitieuse.

Par quoi commencer? Le côté positif, c’est qu’«On a déjà une gouvernance composée à 80% d’entrepreneurs et un territoire bien organisé comprenant de la recherche (Inria, UCA…) et de nombreuses structures d’accompagnement, analyse Cédric Messina. Le moins est que nous souffrons d’un manque de lisibilité. Le fait d’être Capitale French Tech avec Marseille nous permettra de coordonner et d’harmoniser le calendrier des événements régionaux.»

Passer d’un territoire de startups à un de scaleups


Il n'y aura pas que l'animation dans cette relabellisation. Loin de là! «Nous devons passer à l’action: sensibiliser l’écosystème notamment, monter un fonds d’investissement local, créer des écoles numériques, aller chercher des financements privés. On se doit d’aller mettre du liant entre les grands groupes et les startups.»
Pour y parvenir, la nouvelle capitale French Tech aura des rendez-vous mensuels avec la Mission French Tech pour organiser le territoire non pas dans une dynamique de filière mais de boîtes qui accélèrent.
Parmi les outils à sa disposition, le Pass French Tech, programme d’accompagnement d’entreprises en hypercroissance; le Visa French Tech qui permet de faire venir en France un talent basé à l’étranger ou encore le French Tech Community Fund. Doté de 2 millions d'euros, il sera lancé d'ici la fin du mois et visera à cofinancer les initiatives d’envergure (événements, partenariats, actions de communication…) proposées par les Communautés et les Capitales. 
En attendant, la nouvelle capitale compte bien célébrer sa labellisation. «Ce sera le 12 avril, souffle Cédric Messina, et on a invité Kat Borlongan. On espère qu'elle viendra…»

Repères

 L’acte II de la French Tech a labellisé pour une période de trois ans renouvelable 13 capitales French Tech; 38 Communautés French Tech dont 2 dans les DOM-TOM et 48 Communautés à l’international.
Au total, ce sont plus de 2.500 CEO de startups qui soutiennent ces Capitales et Communautés et plus de 900 membres des boards travailleront toute l’année à la croissance de ces écosystèmes.Sont labellisés Capitales French Tech: French Tech Aix-Marseille Région Sud, Bordeaux, Brest+, East, Grand Paris, In the Alps, Lille, Méditerranée, Nantes, One Lyon Saint Etienne, Rennes Saint-Malo et Toulouse.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct