“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les pilotes en grève, la compagnie SAS annule tous ses vols à Nice

Mis à jour le 28/04/2019 à 19:05 Publié le 28/04/2019 à 18:47
Tous les vols sur Nice sont annulés.

Tous les vols sur Nice sont annulés. Photo AFP

Les pilotes en grève, la compagnie SAS annule tous ses vols à Nice

La compagnie scandinave SAS, qui a déjà annulé plusieurs vols au départ ou à destination de Nice ce dimanche, vient d'annoncer la suspension de son trafic ce lundi et mardi.

En raison d'un mouvement de grève des pilotes, plus de 1.213 vols SAS sont de nouveaux annulés dans le monde, ce mouvement impactant 110.000 passagers.

Au total, 280.000 voyageurs sont touchés depuis vendredi, date du début du conflit et de la rupture des négociations entre les partenaires. Les discussions ont, jusque-là, échoué avec les pilotes, qui dénoncent leurs conditions de travail.

L'aéroport Nice-Côte d'Azur est directement concerné, avec plusieurs vols quotidiens assurant une liaison avec tous les pays scandinaves. Un cadre de permanence assure ce dimanche que la grève n'entraîne aucune difficulté opérationnelle, les passages étant prévenus en amont par la compagnie.

Rien avant mercredi ?

Dans le détail, 667 vols sont annulés lundi et 546 mardi. Il s'agit en majorité de vols intérieurs, mais aussi de liaisons européennes et long-courriers qui sont également perturbées par ce débrayage suivi par plus de 1.400 pilotes en Suède, au Danemark et en Norvège.

"Détérioration des conditions de travail, horaires de travail imprévisibles et insécurité de l'emploi" seraient en cause, la Confédération suédoise des entreprises de transport affirmant pour sa part qu'elle ne pouvait pas accepter l'augmentation de 13% des salaires demandée, au vu d'une "moyenne déjà élevée de 93.000 couronnes (8.766 euros) par mois".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct