Monaco ›

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Partager

Mercredi soir, l’hémicycle avait un petit quelque chose d’un tribunal… 

Jean-François Robillon a souhaité s’exprimer publiquement pour annoncer que l’arrêt de la cour d’appel avait infirmé la décision du juge d’instruction dans l’affaire du sondage électoral dans lequel il est impliqué.

Je confirmer (...) la décision, à mon sens, purement politique de me renvoyer devant le tribunal correctionnel dans l’affaire du sondage électoral. Je dis bien la décision politique puisque malgré l’effondrement du dossier de l’accusation et la décision rendue en première instance par un juge impartial, on a décidé de me renvoyer devant le Tribunal Correctionnel pour « crime de sondage ».

(...) Je compte bien que la vérité triomphe. Je ne me pose pas en victime mais plutôt en martyr, au sens grec du terme, c’est-à-dire en témoin qui compte bien dire toutes les vérités qui permettront un jour, j’en suis convaincu, de faire changer les choses.»

 

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.