Monaco ›

Publié le  - 1
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Namira Salim et Richard Branson
Namira Salim et Richard Branson portent ensemble le projet de Virgin Galactic qui consiste à envoyer des touristes fortunés dans l’espace.(Photo AFP)
Partager

Namira Salim sera l’une des premières passagères d’un vol spatial avec Virgin Galactic. Un rêve pour cette passionnée d’espace qui organise un événement en Principauté sur le sujet

Qui est-elle?

Arrivée à Monaco en 1997 après avoir séjourné à Dubaï et aux Etats-Unis pour lancer son affaire d'art de la table, Namira Salim a grandi au Pakistan. Elle sera la première femme d'Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient à voyager dans l'espace à bord du Virgin Galactic.

Comment-a-t-elle aidé ce projet à se concrétiser?

Au détour d'un article de presse, en 2008, cette quadragénaire entend parler du projet fou du milliardaire anglais de commercialiser des vols privés dans l'espace.

"Je suis alors entrée en contact avec lui et je lui ai proposé l'aide de mon réseau pour financer le projet. Depuis, il me présente comme la première femme asiatique qui ira dans l'espace."

Namira Salim et Richard Branson signent un accord de coopération sur cette aventure, à une table du Grill de l'Hôtel de Paris. La jeune femme trouve, dans la foulée, un investisseur aux Émirats, qui injecte 380 millions de dollars dans le projet.

Quelle préparation physique pour conquérir l'espace?

"L'entraînement que j'ai suivi pendant une semaine aux Etats-Unis, se fait dans la plus performante centrifugeuse au monde, pour faire une simulation semblable à celles réalisées à la Nasa. La première fois, j'ai ressenti un poids intense, comme si j'étais écrasée par un éléphant. Et puis d'un coup, presque sans m'en rendre compte, je flottais dans l'espace", raconte la jeune femme.

Une aventurière de l'extrême?

La conquête de l'espace ne sera pas sa première aventure de l'extrême. Ces dernières années, la résidente monégasque a notamment rallié le Pôle Nord et le Pôle Sud. La quadragénaire a également sauté en chute libre au-dessus de l'Everest, considéré comme le troisième pôle de la Terre.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
21/11/2015 à 15h19

Restez sur terre madame et donner votre argent du voyage aux scientifiques qui paie de leur poches les recherches. Vous n'allez rien apporter de bien à l'humanité comme d'ailleurs les joueurs de foot et plein de gaspilleur d'argent

14/11/2015 à 21h10

Madame bravo pour votre courage je vous souhaite un très très beau voyage , une expérience inoubliable. Je pense bien que vous donner aussi dans le caritatif, mère de famille smicarde améliorée j'ai deux filleuls au Burkina-Faso et pour 100€ annuel ils ont un repas assures accès à l'eau potable et à l'instruction . Chacun apporte selon c'est moyen .

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.