Nice ›

Publié le  - 18
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Ils occupent une parcelle vendue par un prop - 30807145.jpg
Jean et Josette Ney ont aménagé un bus sur un terrain dont ils pensaient être les acquéreurs. Selon eux, celui qui leur a vendu n'en était pas le propriétaire.
Partager

Escroqué par un ami qui s'est fait passer pour le propriétaire d'une parcelle de terre inconstructible, un couple est contraint de vivre illégalement dans sa caravane.

Ils aspiraient à une vie paisible. La parcelle choisie, en bordure de route métropolitaine, ne remplissait pas forcément tous les critères. Mais avec des faibles revenus, Josette et Jean Ney l'ont acquise pour y stationner un bus.

Du moins ils ont cru l'acheter. Car d'après le couple, le vendeur n'était en fait pas propriétaire du bosquet sur lequel un terrassement drastique a été opéré. Et où ils ont posé leurs valises.

"On a payé 10.000 € ce terrain mais nous nous sommes faits escroquer par quelqu'un que nous estimions comme un ami", raconte ce couple installé à proximité du pont Douinas.

"Il nous a vendu la plateforme en faisant croire que le terrain était à lui. Ça n'a pas éveillé les soupçons du notaire alors que le terrain n'était pas bordé", expliquent-ils.

Difficile de jeter la pierre pour autant au notaire qui, depuis l'office ou en étudiant les plans cadastraux, n'était pas en mesure de distinguer la parcelle d'une autre.

C'est finalement un adjoint d'Ilonse qui a alerté Richard Lions, le maire. Lui-même a saisi la Direction départementale des territoires et de la mer des Alpes-Maritimes.

La peur de l'expulsion

Car pour lui, "il y a trois problèmes". Le premier, c'est "le terrassement qui a été ordonné soit par le vendeur soit par l'acheteur".

Le deuxième, c'est "une habitation illégale dans une zone inconstructible". Et le troisième, "d'ordre privé, si effectivement la parcelle qui a été vendue n'appartenait pas à celui qui l'a vendu".

Et il y a quelques jours, Josette et Jean Ney ont reçu la visite des services de l'urbanisme et des gendarmes pour effectuer quelques mesures. Depuis, ils ont peur d'être expulsés alors qu'ils estiment s'être installés quartier Asclos-Nord en toute bonne foi.

Impossible de confronter les déclarations de cet ancien militaire à ceux du vendeur, faute d'avoir pu le contacter.

La volonté des époux Ney est aujourd'hui de solliciter "le vrai propriétaire et de récupérer ses billes pour régulariser cette situation et continuer à vivre là tranquillement".

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
04/11/2015 à 06h35

Encore un notaire qui va passer entre les gouttes ! Alors on demande l'aide de la mairie donc du contribuable. Il faut casser cette corporation et l'ouvrir à la concurrence.

26/10/2015 à 18h35

OU EST MON COMMENTAIRE MERCI

25/10/2015 à 16h18

Pourquoi mon commentaire n'apparaît pas???

24/10/2015 à 17h40

Que répond la chambre des Notaires ?

24/10/2015 à 15h24

Il y a aussi ceux qui ont acheté une parcelle sur la lune via internet .

24/10/2015 à 12h16

Et le notaire il est où? c est le notaire qui va devoir régler en sachant qu il a une assurance qui le couvre également. Mais bon la commune pourrait tout de même mieux s occuper de cette affaire au lieu d y aller avec les gendarmes. Ayez un peu de cœur et de bon sens

24/10/2015 à 11h08

On a obligation de passer par un Notaire (représentant de l'État) pour valider un achat. En cas de souci celui-ci devrait être automatiquement responsable, car c'est une faute professionnel. A quoi sert un notaire sinon?

24/10/2015 à 10h03

Un notaire qui n'arrive pas à distinguer des parcelles sur un plan, il peut fermer boutique...

24/10/2015 à 09h51

Pour les notaires,seul la facture compte...

24/10/2015 à 09h46

Bravo le notaire ..pfffff

24/10/2015 à 09h25 | 1

La responsabilité du notaire est engagée dans ce cas !

24/10/2015 à 09h16

Un peu léger le notaire non ?

24/10/2015 à 09h11 | 1

Les notaires ne sont jamais inquiétés . Pourtant s'est bien le fondement de leur métier . A quoi ils servent si ils ne peuvent pas déterminer le vrai propriétaire ???

24/10/2015 à 07h58 | 1

Avec a acte notariale en main ils sont légalement propriétaire. Voir avec le notaire ce si est maintenant sont problème

24/10/2015 à 06h24

FOUTEZ LEUR LA PAIX , LA COMMUNE DOIT MORALEMENT FAIRE UN GESTE GENEREUX ( UNE B A ) !...

24/10/2015 à 06h14 | 4

il ont bien un acte du notaire alors il sont dans la legaliter au notaire de se demerder

24/10/2015 à 06h12

le notaire et de meche il aurai pus ce rensegnier au cadastre

24/10/2015 à 06h12

le notaire et de meche il aurai pus ce rensegnier au cadastre

23/10/2015 à 23h16 | 1

On est jamais si bien trahi que par ces amis

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.