Publié le  - 41
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
médias ›123
Moussa Coulibaly à Nice
Moussa Coulibaly arrêté à Nice après l'agression des militairesPhilippe Bertini
Partager

Trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice ont été agressés au couteau mardi par un homme qui a immédiatement été interpellé. Moussa Coulibaly, 30 ans, avait été refoulé la semaine dernière de Turquie et entendu par la DGSI.

1. Originaire de Mantes-la-Jolie, aucun lien de parenté avec Amedy Coulibaly

Coulibaly. Un nom qui a fait tilt dès qu'il est sorti dans la presse. Le suspect interpellé à Nice porte en effet le même patronyme que l'auteur de la sanglante prise d'otages de l'Hyper Cacher et de la tuerie de Montrouge de début janvier. Mais Moussa Coulibaly n'aurait n'aurait "a priori" aucun lien avec Amédy Coulibaly selon une source proche de l'enquête.

Âgé de 30 ans et orignaire du Mali, il a passé son enfance à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines. Selon Le Monde, le jeune homme a également vécu à Mulhouse pendant quelques années.

2. Refoulé par les autorités turques fin janvier...

L'agresseur est apparu sur les radars de l'antiterrorisme ces derniers jours. Il avait "été refoulé la semaine dernière par les autorités turques" et "entendu à son retour" par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon une source proche de l'enquête. "Cet homme avait attiré l'attention de la police aux frontières (PAF) à Ajaccio le 28 janvier car il avait pris un aller simple pour la Turquie. Il a donc été signalé sans délai par la DGSI aux autorités turques qui l'ont refoulé", a expliqué cette source. Son entretien administratif, qui a eu lieu à Nice, n'a toutefois "pas permis de recueillir d'informations suffisantes pour judiciariser son dossier", a-t-elle ajouté.

3. ... et signalé pour prosélytisme en décembre

Auparavant, Moussa Coulibaly avait été repéré mi-décembre par le service du renseignement territorial (SDRT) pour "prosélytisme agressif" dans sa salle de sport des Yvelines. Fin janvier, il semblait avoir quitté la région parisienne. Avant l'agression des militaires près de la place Masséna, il séjournait dans un hôtel 3 étoiles à proximité de la gare de Nice-Thiers.

4. Plusieurs condamnations sur son casier mais pas de prison

En dehors de son récent signalement, Moussa Coulibaly était déjà "connu défavorablement des services de police". Il avait été condamné à six reprises à pour des faits de droit commun: refus d'obtempérer, vol, outrage et rebellion, usage de stupéfiants, dégradation, selon une source proche de l'enquête. Il n'avait en revanche pas été condamné à des peines de prison. Seulement à du sursis et à des amendes.

5. Armé d'un couteau, peut-être avec un complice?

Selon les images de vidéosurveillance, le suspect s'est approché des militaires en laissant tomber un sac en plastique devant eux pour détourner leur attention. Il a sorti un couteau de sa manche et a visé directement le visage du premier militaire. L’agresseur était en possession de deux armes blanches. Celle qu'il a utilisée avait au moins une vingtaine de centimètres.

Peu avant l'agression, il avait été contrôlé et verbalisé dans le tramway de Nice, accompagné d'un homme de 43 ans, né au Tchad et de nationalité canadienne. Ce dernier a été interpellé vers 16h. Il était toujours entendu mardi soir.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
04/02/2015 à 16h49 | 1

Tres connu des services de police et encore en liberté... Incroyable et y'en a encore des milliers comme Ca en France. Tant qu'ils n'ont tuer personnes, ces gens là sont relâché. Pauvre France

04/02/2015 à 15h11

Corsopremier: tres bonnes question!

04/02/2015 à 15h06 | 1

Issanissa06: l armée recrutent!

04/02/2015 à 14h38

Quelle honte !! A quand la condamnation de l'administration française ?!

04/02/2015 à 13h44

QUELLE EST DURE LA JUSTICE FRANCAISE : 6 condamnations et pas de prison !!! MAIS c 'EST ,COMME LES étrangers le disent : " LA FRENCH TOUCH " COMME AVEC l'ENA que les étrangers nous envient à une seule condition que les ENARQUES restent en FRANCE ,la dernière on s'aperçoit ,encore une fois ,au bout de X mois que la modification était une erreur !!!! Mon âne ,en lisant l'article en est mort de rire PAIX à son âme

04/02/2015 à 12h39

@corsopremier...avec tes sous..

04/02/2015 à 11h31 | 2

Il se paye un hôtel 3 étoiles et en règle les frais avec quel argent ? même question pour ses voyages en avions et à Ajaccio ?

04/02/2015 à 10h32 | 1

@democrate06 : "ces jeunes si on s en était occupé..." moi j'ai l'impression de bien m'en occuper avec ce que je lâche comme impôts par an pour financer allocations familiales, primes de rentrée et j'en passe. moi, j'ai décidé de n'avoir qu'un enfant, pourquoi? pour pouvoir l'élever moi même. socialement et financièrement. ma réaction est peut être déplacée pour certains, mais n'est ce pas aux PARENTS de "s'occuper" de LEURS enfants ?

04/02/2015 à 10h03

bien dit dark06.....

04/02/2015 à 08h53

et ou s y il ni avait pas de militaire en fraction dans dans les villes , ce genre d incident ne serait pas arrive . Donc on rentre les militaires dans les casernes et nous vivrons mieux.La ou il y aurat des militaires pour soi disant proteger des gens il y aura toujours quelquin pour se fraire voir et DES JOURNALISTES pour FAIRE MONTER la SAUCE et donc FAIRE de L AUDIENCE. DONC toulemonde rentre chez soi et le monde vivra mieux

04/02/2015 à 08h48

Un peu d intelligence dans vos commentaires ferait du bien La cinnerie n'a jamais protège ni règle les problèmes Ce n'est pas une question de droite gauche ni d extrême droite qui ne fera pas mieux La démocratie permet toujours au fous de s exprimer ( voir les élections des dernières années) ou d attaquer Aucun pays n est épargné je ne pense pas que Taubira soit ministre au usa Par contre un suivis depuis l ecole Ne pas mettre tout le monde en prison mais avoir un arsenal de peines judiciaires adaptée ma dès le plus petit delis ne pas abandonne les banlieu ou on parque tous les problèmes Arrêter de faire des amalgames entre des fous (qui utilisent la foi comme d autre le patriotisme a des fins politique) Et une religion Ces jeunes si on s en était occupé aujourd'hui hui ils auraient des bagages pour ne pas tomber dans le radicalisme mais il sont a l image du pays qui se radicalise et rejette ses valeurs et la république On vous donne le droit de vous exprimer Faites en quelque chose

04/02/2015 à 08h47

Coulibaly aurait du être abattu sur place sans sommation.

04/02/2015 à 08h19

couli, ce que tu as fait n est pas bien! j espère que tu es tout penaud.......

04/02/2015 à 08h18

Belle maîtrise des militaires munis, quand même, de mitraillettes. Et bravo à l'ensemble des personnes qui ont permis l'attestation de ce terroriste. Peut-être pas vraiment postés devant les lieux cultes, comme je l'ai vu, mais à proximité, plus discrètement.

04/02/2015 à 08h02 | 1

Je m'interroge sur notre justice, sans faire une généralité, la majorité des faits divers (vols, braquages, drogue...) et de terrorisme sont des personnes avec un palmarès de condamnations mais jamais passée par la case prison. Et je n'ose parler de leur nationalité d'origine. On nous bassine pour n'importe quoi le "principe de précaution" pour interdire un produit qui peut tuer, il faudrait peut-être l'appliquer sur les délinquants. Le problèmes en prison ils se radicalisent, et en sursis ils multiplient les condamnations. Le problèmes est ailleurs, mais quand nous allons ouvrir les yeux et sortir du déni. ::NDP::

04/02/2015 à 07h44

C'est pas les laisser partir en Syrie le probléme, c'est surtout le fait qu'ils reviennent, c'est la dessus qu'on devrait concentrer nos efforts...

04/02/2015 à 07h20 | 1

Une attaque couteau, est l'arme qui vous donne hélas pas le temps d'épauler une arme. Effet de surprise absolu...Ensuite, je pense qu'il faut saluer le sang froid de ces militaires qui n'ont pas fait usage de leurs armes : Avenue très fréquentée et juste à côté d'un arrêt de tramway. S'il l'un avait tiré, ça aurait pu être dramatique. Peut-être faudrait-il revoir le fait d'exposer ces militaires à des points fixes.

04/02/2015 à 06h42

Bien dit Tarteaucitron. Quant à Alynea, je trouve votre proposition tout à fait adéquate ; après tout, elle ne sert plus à rien ici, elle en a assez fait, autant l'occuper sainement.

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.