Nice ›

Publié le
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
truvada illustration 151201
Photo AFP
Partager

Le CHU de Nice a annoncé qu'il ouvrira jeudi un centre de prescription du Truvada (du laboratoire américain Gilead), une molécule préventive contre le sida destinée aux personnes séronégatives très exposées au risque de contamination par le VIH.

Les consultations inédites se dérouleront à l'Hôpital de l'Archet 1 de Nice, dans le service des maladies infectieuses.

Il s'agit de "l’un des cinq centres investigateurs de l’essai 'Ipergay' en France et au Canada", précise dans un communiqué le docteur Eric Cua, en charge de ce programme.

Un premier centre de consultation de ce type a déjà ouvert en France à Paris, à l'hôpital Saint-Louis.

"Les bénéficiaires de cette nouvelle stratégie seront chez nous surtout des hommes susceptibles d’avoir des relations anales sans préservatif avec d’autres hommes", a indiqué le docteur Cua.

"Elle devrait bénéficier aussi, à terme, à toutes les populations particulièrement exposées, les femmes d’Afrique subsaharienne notamment, qui sont les premières victimes du virus dans le monde".

Un département particulièrement exposé

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur reste la deuxième région métropolitaine la plus touchée en termes de nouvelles contaminations au VIH, après l'Ile-de-France.

Le département des Alpes-Maritimes est le plus concerné par l’épidémie dans la région Paca.

L’essai Ipergay mené par l’Agence nationale de recherche contre le Sida (ANRS), en partenariat avec l’association AIDES, a montré qu’une prise deux heures avant une relation sexuelle à risque, puis une autre à J+1, et un dernier comprimé à J+2 permettent de diminuer très fortement le risque de contamination, souligne le CHU de Nice.

Le Truvada est une combinaison d'antirétroviraux du laboratoire américain Gilead, qui a été mis sur le marché en 2005 en tant que traitement pour les malades du sida.

La France est le second pays après les Etats-Unis à prendre la décision d'autoriser l'utilisation du Truvada comme "prophylaxie pré-exposition" ou PrEP, c'est-à-dire comme traitement préventif.

Le traitement relativement onéreux (500 euros la boîte de 30 comprimés) sera pris en charge à 100% en France au début de l'année 2016.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.