“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Face aux attaques numériques, Monaco va proposer à chaque foyer de s'équiper pour se protéger

Mis à jour le 13/05/2019 à 08:56 Publié le 13/05/2019 à 10:00
Dans ses locaux ultra-sécurisés, le contre-amiral Riban veille à la cybersécurité de Monaco.

Dans ses locaux ultra-sécurisés, le contre-amiral Riban veille à la cybersécurité de Monaco. Photo Dylan Meiffret

Face aux attaques numériques, Monaco va proposer à chaque foyer de s'équiper pour se protéger

Le gouvernement propose d’équiper tous les foyers de moyens de protection numérique. Une stratégie qui vise à réduire le risque global encouru par la Principauté.

Des centaines d’attaques. Elles ont lieu chaque jour. Visant Monaco. Ce n’est pas le début d’un film de science-fiction, c’est la réalité à laquelle sont confrontés chaque jour les agents de l’agence monégasque de la sécurité numérique, sous les ordres du contre-amiral Dominique Riban.

Est-ce qu’elles augmentent furieusement? Pas sûr.

Si cela semble impressionnant, c’est pour deux raisons.

D’abord, les attaques sont infiniment plus nombreuses que ce que l’on imagine. Jeudi dernier, par exemple, le site Threatcloud de Checkpoint technologies a répertorié plus de 53 millions d’attaques dans la journée à l’échelle mondiale. Ça en laisse bien quelques-unes pour Monaco.

Ensuite, comme le signale le contre-amiral Riban: "Plus on regarde une autoroute, et plus on voit passer de voitures".

Aussi, depuis 2017 que lui et son équipe observent, préviennent-ils et traitent-ils les attaques visant la Principauté. Il en a vu passer des virus, chevaux de Troie et malware en tous genres.

Armure digitale... gratuite

Alors, ils ont décidé de proposer à tous les foyers qui le souhaitent, de s’équiper. Une espèce d’armure digitale pour se prémunir des attaques.

Issue d’un partenariat avec F Secure, l’offre Monaco Care Safety comprend un antivirus, la navigation sécurisée, la protection bancaire, la localisation de son équipement (bien utile en cas de vol) et la protection parentale. Parce que sécuriser ses mots de passe, c’est bien aussi, l’offre Monaco Care Password permet de stocker en toute sécurité les mots de passe, numéros de carte bancaire et autres informations importantes, dans une sorte de coffre-fort virtuel verrouillé par un mot de passe.

En clair, on retient le mot de passe du coffre, à l’intérieur duquel on stocke tous les autres mots de passe. Ces solutions seront proposées par l’intermédiaire de Monaco Télécom, qui en assurera la distribution et la maintenance, gratuitement pour 5 licences par foyer.

Si cette solution s’offre sans frais à tous les abonnés de Monaco Télécom, c’est parce que c’est le gouvernement qui paie. Pas par grandeur d’âme. Les autorités y voient leur intérêt, qui est aussi celui de toute la communauté: "L’avantage d’une telle solution, c’est que cela permet de sensibiliser les gens à l’existence de ces menaces. Cela permettra de faire monter le niveau de sécurité de Monaco dans sa globalité", détaille Dominique Riban.

Aussi sûr en virtuel qu’en réel

Car l’objectif est de faire de Monaco un lieu aussi sûr numériquement que physiquement.

Or, chaque client de Monaco Télécom représente une porte potentielle pour les attaques malveillantes. Alors ces packs proposés gratuitement sont comme autant de petits verrous que chacun installerait sur sa porte.

Et si les autorités prennent ce sujet tellement au sérieux, c’est qu’une cyber attaque peut causer de sérieux dégâts. En 2015, la chaîne de télévision TV5 Monde a été la cible de pirates qui ont interrompu la diffusion des programmes pendant plusieurs jours et qui ont publié des messages de soutien à l’État islamique sur les comptes de la chaîne sur les réseaux sociaux.

Dominique Riban raconte: "Ils ne s’en sont toujours pas complètement remis. Cela leur a coûté des millions d’euros. Il y avait du matériel qui était devenu tout simplement inutilisable".

Plusieurs sites proposent des cartes montrant en temps réel les attaques numériques à travers le monde. Monaco y est intégré à la France.
Plusieurs sites proposent des cartes montrant en temps réel les attaques numériques à travers le monde. Monaco y est intégré à la France. Capture d’écran Kapersky

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct