“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Hommage princier à Niki Lauda sur la ligne de départ

Mis à jour le 27/05/2019 à 10:49 Publié le 27/05/2019 à 12:15
Alors que la nouvelle campagne de la FIA pour la sécurité routière était dévoilée samedi au Palais princier, sur la piste, hier, les deux ambassadeurs - la princesse Charlène et Charles Leclerc - ont pris la pose avec le souverain et le président de la FIA pour mettre en avant leur engagement commun.

Alors que la nouvelle campagne de la FIA pour la sécurité routière était dévoilée samedi au Palais princier, sur la piste, hier, les deux ambassadeurs - la princesse Charlène et Charles Leclerc - ont pris la pose avec le souverain et le président de la FIA pour mettre en avant leur engagemen... Photo Cyril Dodergny

PHOTOS. Hommage princier à Niki Lauda sur la ligne de départ

Au traditionnel cérémonial princier d’avant-Grand Prix, s’est ajoutée cette année l’évocation de la mémoire de Niki Lauda, disparu lundi, pour lequel tout le circuit s’est tu pendant une minute.

Un prince, un roi et un God save the queen! L’heure était aux têtes couronnées au départ et à l’arrivée de ce 77e Grand Prix. Un rendez-vous princier d’abord, avec la présence du prince Albert II et de la princesse Charlène qui ont retrouvé leurs invités - dont le roi de Suède, Carl XVI Gustaf - sur la grille pour donner le départ de la course.

Une cérémonie marquée par un prologue émouvant pour rendre hommage à un héros de la F1: Niki Lauda, disparu lundi. Pour lequel tous les pilotes sont sortis de leur monoplace pour former un cercle autour d’un casque marqué du sceau du héros et d’un panneau: "Danke Niki", merci Niki.

Un hommage auquel se sont associés le prince Albert II et la princesse Charlène alors que le circuit s’est tu l’espace d’une minute pour un moment de recueillement.

Le couple princier a retrouvé les pilotes sur la grille de départ pour rendre hommage à Niki Lauda.
Le couple princier a retrouvé les pilotes sur la grille de départ pour rendre hommage à Niki Lauda. Photo Cyril Dodergny et AFP

Juste avant, c’est l’hymne monégasque qui avait donné le tempo, en live, de cette journée de compétition. Initiée l’an passé, la formule consistant à faire ouvrir la course par l’Orchestre des carabiniers du Prince interprétant l’hymne monégasque a été reconduite. Avec un bonus en fin de course, où la formation est revenue pour saluer la victoire du pilote et du constructeur en jouant l’hymne de leur pays respectif, à savoir anglais pour Lewis Hamilton et allemand pour Mercedes-Benz.

"Une première au niveau mondial", souligne le major Olivier Dréan, chef d’orchestre des carabiniers. Dans les autres Grand Prix, les hymnes sont lancés sur bande enregistrée. Encore une spécificité à ajouter à la singularité du Grand Prix monégasque…

Les pilotes observent une minute de silence
Les pilotes observent une minute de silence Photo Cyril Dodergny
Fantaisie de cette édition, un parachutiste a sauté au-dessus de la baie monégasque pour déployer un drapeau rouge et blanc.
Fantaisie de cette édition, un parachutiste a sauté au-dessus de la baie monégasque pour déployer un drapeau rouge et blanc. Photo Cyril Dodergny
L’Orchestre des carabiniers à l’œuvre.
L’Orchestre des carabiniers à l’œuvre. Photo Cyril Dodergny
Un casque rouge et l’inscription Danke Niki… La FIA a choisi la sobriété pour rendre hommage au légendaire pilote Niki Lauda disparu lundi. Fidèle parmi les fidèles du Grand Prix de Monaco, sa silhouette et son sourire étaient visibles chaque année autour du circuit, où le public continuait toujours à le solliciter.
Un casque rouge et l’inscription Danke Niki… La FIA a choisi la sobriété pour rendre hommage au légendaire pilote Niki Lauda disparu lundi. Fidèle parmi les fidèles du Grand Prix de Monaco, sa silhouette et son sourire étaient visibles chaque année autour du circuit, où le public continuait toujours à le solliciter. Photo AFP
Béatrice et Pierre Casiraghi dans la tribune princière, en compagnie du roi Carl XVI Gustaf de Suède, spectateur régulier du Grand Prix.
Béatrice et Pierre Casiraghi dans la tribune princière, en compagnie du roi Carl XVI Gustaf de Suède, spectateur régulier du Grand Prix. Photo AFP

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct