“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un nouveau souffle et un nouveau look au Novotel Monte-Carlo

Mis à jour le 15/04/2019 à 08:17 Publié le 15/04/2019 à 05:30
Dans le lobby, ouvert sur le bar, l’ambiance invite désormais à la détente.	(DR)

Un nouveau souffle et un nouveau look au Novotel Monte-Carlo

Inauguré en 2007, l’hôtel vient de connaître sa première grande phase de rénovation. La moitié des chambres, les espaces communs et le restaurant ont été revus dans un style Riviera.

Dès l’entrée, le ton est donné. Un plafond tout en miroir conduit le regard vers un lustre monumental en bambou et en verre. Le comptoir de l’hôtel a été disséminé en trois points dans un lobby-salon, plus confortable.

Le bleu est omniprésent, tel un étendard, avec par transparence derrière la baie vitrée, la piscine miroir de l’hôtel.

Le Novotel Monte-Carlo change de style. Et l’établissement lié à la chaîne hôtelière Accor a choisi de gagner en singularité. "Le mot d’ordre de la rénovation était de donner un esprit de détente, de resort", souligne le directeur, Guillaume Rapin, en poste depuis cinq ans, qui conduit le chantier de rénovation de l’hôtel ouvert en 2007. Et qui vit là sa première grande transformation.

78 chambres refaites

Les attentifs remarqueront d’emblée que toutes les références à Radio Monte-Carlo - dont le siège se trouvait à l’emplacement où a été bâti l’hôtel - ont été gommées. "Cette filiation avait du sens lors de l’ouverture. Aujourd’hui, ça reste anecdotique", continue le directeur. Qui a opté pour une ambiance Riviera pour raviver le trois-étoiles. La Riviera française, naturellement. Mais aussi l’esprit solaire d’Acapulco, Capri ou Palm Springs, destination vacances glamour par excellence.

Si la clientèle de l’hôtel se divise entre 60% business et 40% loisirs, c’est vers ce deuxième axe que se tourne le décor signé par Didier Gomez avec le cabinet Saguez & Partners. Début janvier, 78 chambres ont été refaites à neuf parmi les lots de l’hôtel qui en compte 218, dont une dizaine de suites. Les autres seront rénovées en fin d’année.

Louées en moyenne 230 euros la nuit, les chambres ont gagné en décor… et en confort. Sur les murs se déclinent alternativement trois thèmes : celui de vagues, de la végétation exotique et des palmiers. Dans les salles de bains, des douches à l’italienne donnent de la modernité. Et chacune conserve un canapé convertible pour deux enfants jusqu’à 16 ans dans la chambre de leurs parents, petits-déjeuners inclus. C’est la promesse commerciale du Novotel, toujours engagée.

Nouveaux concepts

Plus encore, la mue de l’hôtel se joue dans les parties communes qui ont gagné en confort et en style dans une ambiance bohème et design. Le restaurant avec terrasse autour de la piscine a été rebaptisé « Azzura Kitchen » et décline une carte retravaillée avec le chef Frédéric Ramos et des saveurs de destinations ensoleillées.

Au bar, l’ambiance est détox la journée avec des eaux et jus de fruits à la minute. Le soir, cocktails jusqu’à 1 h du matin.

Parmi les nouveautés, dans le lobby, un nouveau point de restauration à emporter va être créé. Voisin d’un espace de coworking où l’on pourra profiter d’un lieu pour travailler à la journée ou avec un abonnement. Clairement, la volonté est d’attirer une clientèle locale à passer les portes de l’hôtel, boulevard Princesse-Charlotte.

"Nous souhaitons faire vivre l’hôtel avec ces lieux qui vont donner le pouls de l’établissement. On est sur la bonne voie et c’est un enjeu essentiel", assure Guillaume Rapin. Des clients locaux qui pourront aussi bientôt profiter de la piscine à la journée, qui, elle aussi, va être dotée d’un nouveau mobilier pour bronzer en début de saison.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct